mardi 8 avril 2014

Réconciliation? Non merci.


Ensemble, on va s'occupper des vraies affaires... ça pourrait être le slogan de Tony pis la gang.

J'ai très peu commenté cette campagne électorale contrairement aux précédentes. Je l'ai trouvée malhonnête, inutile, boueuse. Déjà tout était dit avant de commencer.

Même si la Commission Charbonneau était en pause, nous empêchant de savoir avant de voter ce qui se passe avec le Ministère des Transports, on savait déjà que les "vraies affaires" du Parti libéral sentaient pas très bon.

Celui qui a été le plus boueux, c'est celui qui a dit qu'il ne lançait pas de boue. Il cherchait à rejoindre une certaine clientèle qui dit ne pas aimer la chicane. Une atmosphère de confrontation et d'accusations de racisme pointaient sur une majorité de québécois qui appuyaient la charte.

Dire qu'on ne lance pas de boue, de peur d'en recevoir parce qu'on dirige un parti marqué par des systèmes de corruption, de fraude électorale, qui touchait des pourcentages de dons prélevés sur des contrats publics obtenus par un système de de collusion. C'est pas parce que t'as de la boue sur toi, qu'on t'en a lancé.

Dire qu'il y a cette boue sur tes vêtements ne veut pas dire qu'elle vient des autres.

La boue du Parti libéral du Québec ne vient que de sa propre culture des "vraies affaires" sales.

On a eu tout le long de la campagne, des vox pop dans les médias avec des perroquets qui disaient ces mêmes âneries sur la division, la boue, que la politique c'est sale et négatif.

On a fait croire à l'imminence d'un référendum pour appeurer les plus crédules. Puis, Pierre-Karl Péladeau a manqué son entrée sur la glace, et il me semble être un piètre orateur.

Philippe Couillard dit que c'est l'heure de la réconciliation... fini la "division". Sa clientèle d'hypocrites et de fades seront bien contents.

Mais, non merci, pas pour moi.

Les sociétés démocratiques sont divisées et l'Arabie Saoudite est "unie", Philippe Couillard.

J'aime la division. J'aime qu'il y ait des pour et des contre. J'aime qu'il y ait plus qu'une chaîne de télé, un journal, une couleur de voitures.

Prenons note que 48 % des électeurs ont voté pour un parti qui appuie des restrictions sur les signes religieux pour les personnes en autorité... En ce qui me concerne, c'est pas l'élection du grand récociliateur, unificateur, qui ne lance pas de boue, qui va me faire dire que c'est correct un hijab dans l'uniforme de la police ou sur la tête de la prof de nos enfants... l'unité vous l'aurez pas avec moi.

Pas d'unité avec les inclusifs du relativisme religieux.

Pas d'unité, pas de sympathie pour ces anglophones qui votent à 93% dans certaines circonscriptions contre le reste du Québec... comme si la CAQ, Québec Solidaire ou le Parti vert faisaient tous partie d'un complot nationaliste prêt à les déporter dans des camps de travail de francisation, en les assommant d'un grand Robert sur la tête chaque fois qu'ils pensent en anglais.

Pas d'unité avec cette presse francophobe qui traite touts ceux qui parlent français comem langue maternelle comme s'ils étaient des "traitres séparatistes racistes", et utilise l'idée d'une charte de la laïcité pour jeter toute sa haine sur le peuple canadien-français.

Une charte de la laïcité restera sur le tapis. Plus on avancera, plus elle sera incontournable.

La charia n'a pas sa place au Québec, au Canada, en Amérique du Nord, en Occident.

J'ai jamais été uni avec ceux qui ont célébré les attentats du 11 septembre. J'ai jamais été solidaire de ceux qui criaient des injures à nos soldats qui partaient pour l'Afghanistan en leur promettant le cercueil (*). J'ai jamais eu de sympathie pour ceux qui considèrent les femmes comme des êtres impurs. Je ne serai jamais ouvert à la ségrégation des sexes, même si Philippe Couillard drapé de sa rectitude politique boueuse, corrompue, multiculturaliste à la sauce tout ce qui n'est pas canadien français est mieux, me dit qu'il faut inclure "ça" chez nous.

J'en reste à la même base: C'est pas au Québec de s'adapter à des gens qui viennent sans intentions de "s'inclure".

Des valeurs, ça ne se change pas pour rien, juste parce que ça déplaît à un autre.

Enfin, c'est à se demander pourquoi on fait une Commission Charbonneau si après avoir senti, goûté, tâté, toute cette boue, on a pas compris que c'était de la boue.

Je me souviens qu'ils disent?

***
(*) Observé le 22 juin 2007 lors d'une manifestation "pacifique" à Québec contre l'intervention canadienne en Afghanistan. Les anti-occidentaux à Francis Dupuis Déry avec des bannières à l'effigie de Mao promettaient le cercueil aux familles des militaires présentes pour assister à un défilé avant leur départ pour leur mission.

*

dimanche 23 mars 2014

Une "nacelle" pour les illuminés

On parlera de campagne électorale au Québec une autre fois... ce n'est vraiment plus intéressant. Si le Parti québécois avait été sérieux avec la charte, il aurait accepté un compromis avec la CAQ, et cela aurait été adopté. Fin du dossier... fort probablement.

Ce qui m'intéresse ces jours-ci, même ce qui me fascine, c'est autre chose: Pour une 3e fois cette année, j'écris sur le pouvoir russe, mais cette fois, de l'étrange attrait qu'ont certains esprits faibles, ou malades, pour les dictateurs.

J'avais déjà touché au sujet à propos de nos amis "tariens" en extase devant le triomphe de Vladimir Poutine avec ses jeux pharaonesques de plus de 50 milliards $, dans un pays où l'espérance de vie des hommes est de 15 ans inférieure à l'occident (Canada 80, Russie 64 ans), où le PIB par habitant atteint à peine celui du Mexique, même la Guinée équatoriale a un PIB/h plus élevé que la Russie en 2010.

Ces "tariens" qui se disent "libertariens", n'ont rien à foutre des droits de l'homme, de la liberté de presse, de la liberté d'expression, de la liberté de commerce. Ce sont des imposteurs, et même, des dangereux pour notre démocratie.

Ils supportent le principal allié de l'Iran et de la Corée du Nord...

Que voulez-vous, c'est un peu ça aussi l'ère des médias sociaux... certains se partent une page en soutien à Luka Rocco Magnotta, d'autres se font les perroquets de la propagande poutiniste directement abreuvés à "RT" Russia Today où aux perroquets de Russia Today.


Tous jacassent les mêmes âneries, la même intoxication, avec la même sauce conspirationniste anti-occident... "Nos médias n'ont pas parlé de..." bla bla bla... "Avez-vous vu les gros muscles de Poutine? Ça au moins c'est pas une tapette!"

Admiration pour le bullying à droite

Ma droite, c'est celle de Reagan, de Churchill, de Harper, de Dumont. Ce n'est pas celle de Pétain, Duplessis, ou de Jean Marie Lepen.

Mon blog se voulait une dénonciation d'un certain biais de la presse québécoise qui connaît des problèmes évidents de concentration... ce, dès l'usine à journalistes : Je suis obligé maintenant de défendre nos journalistes, même les gauchistes, qui au moins, ont le mérite de travailler pour une presse libre dans un pays libre. Le pire média de pays libre, est un million de fois plus sain et pertinent que n'importe lequel média de pays dictatorial.

Alors la question à un cent: Pourquoi les médias occidentaux diffusent des informations différentes de Russia Today? Parce que Russia Today est un organisme de propagande directement sous les ordres du pouvoir mafieux russe. Russia Today ment, déforme, bricole, fabrique, invente. Parce que la Russie est un pays où l'information est contrôlée, intoxiquée, et où les médias indépendants sont tout simplement bloqués sur internet, fermés, et même que des journalistes sont assassinés pour leur travail.

Aujourd'hui, n'importe lequel "borderline niaiseux" est capable de faire sa recherche Google, peut tomber sur comnment fabriquer une bombe pour Al Qaida, le site du postillonnant crieur fou thruther Alex Jones, et les nouvelles de "RT". Il n'a cependant pas nécessairement en mains les outils pour juger le pertinent, ou le toxique. Il consommera du poison en pensant que c'est un met de choix, l'égo gonflé de celui qui a "trouvé quelque chose que vous ne savez pas".

Bien sûr, personne ne veut vraiment en occident une guerre mondiale coûteuse pour la Crimée. On ne braque pas les missiles à ogives nucléaires pour bloquer les visées irrédentistes du tsar... mais qu'en sera t-il une fois qu'il aura décidé d'envahir l'est de l'Ukraine en plus? Après... on le laissera faire pour prendre le Sud jusqu'à Odessa?

On l'a bien laissé occuper la Georgie et envahir en-dehors de l'Ossétie du Sud sans la moindre conséquence... on laisse la Russie occuper illégalement l'est de la Moldavie depuis 22 ans... On a laissé le pouvoir russe empoisonner un candidat aux élections d'Ukraine en 2004, et un ancien espion passé à l'ouest, tout en contaminant avec de la radioactivité un restaurant et des civils autour.*

On l'a même récompensé de l'organisation des jeux Olympiques, sa période préférée pour envahir de nouveaux territoires sur des prétextes inventés et diffusés par la propagande officielle.

Qu'est-ce ça prendra pour l'arrêter? En fait... pourquoi n'a-t-on tout simplement laissé Hitler faire main basse sur l'Europe entière?


Qui confrontera le dictateur Poutine? Sûrement pas Charles Durand. Ça prend quand même un degré d'illumination assez élevé pour vendre sa patrie à un KGBiste... voici son auto-portrait numérique... on va l'analyser ensemble.

cliquer pour agrandir


Charles Durand est l'auteur du blog La Nacelle... (un torchon numérique) il dit vouloir parler à "son peuple", et vouloir lui éviter de "sombrer dans la noirceur"... Comment? Se faire le porte parole, perroquet, de Ria Novosti au Canada!

Quelques extrait du mur des nouvelles de Charles, l'homme qui parle à son peuple... pour se faire une idée... Car vous savez, manquer de jugement sur un dossier, implique nécessairement un manque de jugement sur tous les dossiers...



http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/1578053/Le-Pen-found-guilty-of-Holocaust-denial.html


Comme si la Russie était plus "légitime" dans l'Arctique que le Canada...

Citons wikipedia:

L'agence russe d'information internationale RIA Novosti est l'une des plus importantes agences de presse de Russie avec TASS et Interfax. Elle est officiellement sous la tutelle du ministère de la presse et de l'information de Russie depuis le 22 août 1991. Son administration centrale est basée à Moscou. Depuis le 24 janvier 2003, elle a pour directrice générale Svetlana Mironiuk.
Son nom complet, en russe, est Российское агентство международной информации «РИА Новости» (Rossiïskoïé aguientstvo miejdounarodnoï informatsii «RIA Novosti»), le sigle РИА (RIA au niveau international) étant délibérément utilisé pour Russian news & Information Agency.

Pour 2014, RIA Novosti est dissoute sous ordre présidentiel (le nom est brûlé?) et devient Rossia Segodnia...

Parlez-moi de sources fiables et transparentes Bertrane!

Parmi les plus fidèles "amis" de Charles qui parle à son peuple... l'on trouve entre autres, deux "libertarés" extrêmement actifs sur les réseaux sociaux. Guy Morin passioné d'armes à feu, comme José Dubois qui n'en manque jamais une... même pour lui souhaiter "bonne fête". Il a bien d'autres "amis" Facebook qui doivent bien ignorer son "penchant"... je ne voulais que mentionner ces deux figures "tariennes" que l'on rencontre partout, vraiment partout, dans les médias sociaux québécois.

On bien comprend que ce n'est pas parce que Johanne Marcotte et Frédérick Têtu sont amis avec ce personnage, ou que Arielle Grenier lui souhaite aussi bonne fête, qu'ils partagent son excitation envers la dictature russe... mais moi, des "amis" comme ça... je préfère me ranger à ma gauche.

Ça sent trop mauvais!

Donc qui arrêtera Poutine? Certainement pas non plus Gabriel Champagne, une version "jambon" de "Charles qui parle à son peuple".


Donc, si la Russie pille la Georgie comme un cagoulé viole une femme dans un coin sombre, ensuite envahi l'Ukraine, de facto occupe 3 pays souverains illégalement, en menace plusieurs autres, comme la Pologne et la République tchèque (dossier du bouclier antimissile), et si le pouvoir russe aboli la presse libre partout où il s'implante, tue des journalistes, fait assassiner 90 civils dans les rues de Kiev le mois dernier... c'est bien, c'est pleinement "justifié"... EH BIEN!

C'est ça vos "amis"?

Si c'est ça la droite du Québec... on est vraiment dans le pétrin. Que la France soit dans le pétrin... ça c'est pas nouveau! ...1914... 1940...



***

* Andreï Lougovoï, originaire d'Azerbaijan, est un des principaux suspects dans l'empoisonnement de Litvinenko au polonium 210 à Londres en 2006. À l'abri une fois retourné en Russie, il devient député russe du parti nationaliste de Jirinovski dans l'opposition factice de Poutine... et il est également celui qui la semaine dernière a fait voter une loi à la Douma pour censurer internet, la loi Lougovoï.

***

vendredi 21 février 2014

Les jeux sont ouverts!

Kiev 20 février 2014, les troupes gouvernementales tirent à vraies balles sur les civils avec des armes automatiques et des viseurs pour les snipers.
En 2008, Poutine via son prête-nom Medvedev, envoyait son armée de pilleurs envahir la Géorgie, à défaut d'y avoir maintenu les dirigants de son choix (mes textes à l'époque en colère contre quelques anti-occidentaux notoires dans notre presse écrite 1 et 2, puis autres textes 3, 4). Depuis, il garde en otage deux morceaux l'Abkhazie et l'Ossétie du sud. C'était à l'ombre des jeux d'été de Pékin.

Soldats Russes en plein pillage à Gori, Géorgie août 2008
En 2014, Poutine aide sa marionette ukrainienne Ianoukovitch à se maintenir au pouvoir, après avoir ordonné que l'Ukraine ne signe pas de rapprochements avec l'Union Européenne. En échange d'un prêt de 15 milliards $ prêté au servile président contre-révolutionnaire orange, ainsi Poutine s'achète un pays de 46 millions d'habitants.

Des centaines de morts, des snipers sur les toits qui tirent pour tuer, selon la bonne vieille méthode soviétique, une balle dans le cou, au hasard, comme en 2009 en Iran, comme depuis 2011 en Syrie. À la fin, si le potentat Ianoukovitch doit céder, il quittera sans doute l'Ukraine de peur d'être jugé pour ses crimes, lui qui n'a pas hésité à emprisonner Ioulia Timochenko, ancienne première ministre, principale opposante, candidate défaite dans les élections louches de 2010.

Ce n'est pas la première fois que la Russie criminelle de Poutine rentre avec ses grosses bottes boueuses en Ukraine. Souvenons-nous de l'épisode de la révolution orange de 2004. Le candidat favori aux élections présidentielles Viktor Iouchtchenko tombe gravement malade après avoir été empoisonné à l'agent orange... faut comprendre "l'humour russe" des poutinistes.

Viktor Iouchtchenko défiguré par le poison
Sauvé de justesse, mais le corps mutilé, il se fait quand même élire, et Ianoukovitch est le "loser" de cette mise en scène déjouée. C'est alors 1-0 pour l'ouest. Mais l'homme de paix qu'est Vladimir Poutine n'en restera pas là... son revers en Ukraine doit être le dernier. Il faut stopper les autres anciennes républiques soviétiques qui voudraient se libérer de la coupe de Moscou. Il n'y arrivera pas, malgré la négligence, sinon le désintérêt de l'ouest, accéléré avec l'arrivée de l'administration Obama à Washington.

L'année suivante en 2005, c'est la Georgie qui passe à l'ouest dans la révolution des roses après le rejet d'une autre élection truquée à distance par Moscou. Tblilissi paiera cher sa désinvolture. En 2009, le scénario se répète en Moldavie, plus éloignée de Moscou, avec des liens historiques, linguistiques, culturels profonds avec la Roumanie qui elle entre dans l'Union Européenne. Moscou n'y peut pas grand chose.

Partout, Poutine dispose d'otages, souvent même depuis l'effondrement de l'URSS... en Géorgie c'est l'Ossétie du sud et l'Abkhazie qui sont occuppés illégalement par Moscou sans la moindre protestation des occidentaux. En Ukraine, Moscou a la main sur la Crimée et une bonne partie de l'est du pays. En Moldavie, on a installé un non-pays, la Transnistrie, dirigée par un clan qui veille à la protection de la base russe où les couleurs du stalinisme s'affichent à Tiraspol. Moscou ne reconnaît pas la souveraineté et les frontières de ces pays, occuppe illégalement, et ces pays qui cherchent désespérément des appuis recoivent timidement des appuis que moraux.

J'ai pris cette photo du pont qui mène au non-pays de la
Transnistrie en mai 2011. À partir de Rezina, vue sur la ville
transnistrienne de Rîbnița
Entre temps, par un ancien voyou voleur de sacoches et de chapeaux (il a fait 3 ans de prison soviétique pour ça), Poutine réussi, par chantage sur le prix du gaz, prêts avantageux, à remettre la main sur l'Ukraine en 2010. La révolution orange est défaite, Poutine savoure sa revanche. Mieux il pourra redevenir officiellement le tsar après avoir mandaté son prête-nom Dimitri Medvedev.

C'est pourquoi aujourd'hui, il ne veut pas perdre l'Ukraine une 2e fois. C'est pourquoi le calme de la révolution orange de 2004 a laissé la place 10 ans plus tard au rouge du sang qui coule à la place de l'indépendance.

Tant que l'ouest tolérera le monstre sur le conseil de sécurité des Nations Unies, tant que l'on acceptera de dialoguer avec le monstre d'égal à égal, tant qu'on le laissera passer les nombreuses "lignes rouges" qui lui ont été fixées... le monde sera moins sûr... Et aussi, tant que la corruption légendaire du CIO permettra qu'un tel monstre soit récompensé de pouvoir présenter des jeux olympiques... cela permettra que des civils soient abbattus en toute impunité dans les rues par des snipers d'une balle dans le cou chez tous pays les amis de Poutine, l'homme de paix, l'homme du renouveau, le grand "siphonnier"* du modèle néo-impérial russe.

Les jeux sont ouverts!

Est-ce une nouvelle forme de biathlon?

Vers où tout cela mène? L'opposition en date du 20 février suite au bain de sang, semble avoir remporté la manche, lorsque les membres du parlement du parti des régions de Ianoukovitch fuient l'Ukraine et que les archives du ministère de l'intérieur sont brûlées. Certains opposants tentent d'empêcher les fuyards d'échapper à la justice. Des dizaines de vols privés sont nolisés, et des camions de transport de valeurs sont vus à l'un des 2 aéroports de Kiev. La Russie bloque les transferts d'argent, accuse Ianoukovitch d'avoir été faible (paroles du premier ministre russe Medvedev, probablement qu'il n'y a pas eu assez de sang à son goût?). Mais au moins, des élections auront lieu, et fort probablement sans Ianoukovitch.

Il faut compter pour acquis que Moscou voudra à tout prix garder des otages, au moment que la Crimée menace de se séparer du reste de l'Ukraine... le scénario de l'Anschluss russe** se répète, on voudra charcuter l'Ukraine sur les désirs impériaux du tsar et accorder beaucoup de passeports de complaisance. La Russie n'a aucune considération pour les frontières des pays souverains qui l'entoure.


Le tsar n'a jamais à payer le prix...


***

* Siphonnier, venant de timonier qui siphonne.


***

lundi 10 février 2014

Les "tariens" - Partie 1 : Le party du dictateur

Ce n'est pas dans un débat sur la tenue des fonctionnaires du Québec au travail que l'on voit les vrais "défenseurs de la liberté": Cela pourrait être plutôt face à Poutine le dictateur russe, que l'on verrait les vrais.

J'entendais un animateur de radio il y a quelques années dire d'un autre... "Lui chasse les écureuils, mais pour être courageux faut chasser du lion"... Chasser un écureuil avec une kalachnikov, chasser un lion avec un couteau, cela représente un défi plutôt différent...

J'aime bien ces derniers mois m'attaquer au discours creux, irréfléchi, de certains libertariens... Je crois que malgré leur marginalité dans l'électorat, relativement semblable aux marxistes, ils sont aussi à dénoncer. Comme n'importe qui qui n'est pas cohérent, comme n'importe qui qui dit des niaiseries.

Ce premier texte de blog en 2014 sera une première partie de plusieurs, autant que mon temps disponible me le permettra, sur des comportements plutôt questionnables de ces amis qui se disent "défenseurs de la liberté"... mais qui en fait défendent autre chose.

Liberté, dictature, ou idiocratie...

Vous avez vu des petits cons comparer Jean Charest à Hitler en 2012 dans les rues de Montréal. Ceux qui ont porté ces idées sottes sont supposés être notre avenir, certains de la "gang" sont déja en politique. On a aussi décrit l'ancien président Bush fils comme Hitler... un "envahisseur" qui allait "injustement" bombarder des "pays pacifiques"... Harper a été comparé à Hitler très souvent aussi. Même Barack Obama goûte à ce genre de comparaisons régulièrement. J'ai vu à Québec un manifestant qui avait ajouté la célèbre moustache-pinceau au premier président afro-américain... (PHOTO) On était en automne 2009, cela fera 5 ans déjà... là tu te dis que l'intelligence humaine est en péril.

Pendant ce temps, Vladimir Poutine devient un héros pour "une certaine droite", et la gauche quémande ses subventions au Furher Harper. Les idiots sont en liberté sur la toile 2.0.

Si vous lisez ces lignes et que vous n'avez jamais vu le fim "Idiocratie", commandez-vous-le sur Netflix ou autre... c'est une révélation.

Vous verrez là-dedans du Québec, des États-Unis, comme de la Russie. Plusieurs années après avoir vu ce film lancé en 2006 à faible distribution commerciale, mais devenu culte dans les années qui ont suivi, j'y pense presqu'à tous les jours. Dernièrement, je pensais à ce film en écoutant la Commission Charbonneau, avec ces extraits où des gros morons comme Jean Lavallée qui se font photographier la grosse bedaine dans le sud, s'échange des stratégies de crosseurs crottés avec toute la classe d'un Québec inc à coups de câlisses et de tabarnaks.

L'idiocratie permet tout ça. Ça permet à des têtes de noeuds, des personnes terriblement médiocres, d'accéder à des postes importants, et d'accomplir la seule mission qu'ils doivent accomplir de leur vie, l'accomplissement de l'idiot moral... Voler, crosser, fourrer, vendre son âme et son honneur pour quelques dollars de plus.

En Russie, les gens intelligents doivent partir, où encore sont bloqués dans des rôles de soutien, malgré des capacités remarquables... Par exemple, le champion d'échecs Garry Kasparov dirige un mouvement d'opposition, et se fait traiter comme un vulgaire manifestant illégal. Puis un fonctionnaire du KGB est devenu président, et aurait une fortune évaluée à des dizaines de milliards, détournés, spoliés au peuple Russe.

La Russie des olympiques cette semaine, mais aussi celle des vidéos de casses-cou stupides sur Youtube, des gopniks qui crachent par terre, jusqu'au gopniks du pouvoir, est peut-être la première idiocratie du monde. Plus le monde saluera ce modèle, plus cela indiquera que l'idiocratie mondiale s'internationalisera, car comme tous les modèles qui gagnent du terrain, le but ultime est le même que dans le jeu de Risk... un empire qui domine le monde.

Faut pas gâcher le party... S.V.P. ne critiquez pas

Avec l'ouverture des jeux de Sotchi, on découvre la "Russie pittoresque"... bâtiments bling bling de grand luxe construits à la hâte (fissurés dans quelques mois, années), à côté de fermettes de cabanes de tôle avec un poulailler, construits par des esclaves d'Asie centrale par des sous-contractants turcs.

La Russie s'est auto-détruite par 75 ans de communisme, suite à une première guerre mondiale, une guerre civile sanglante qui s'est éternisée sur presqu'une décennie, s'en est suivi le Stalinisme, les purges, des millions de déportés, 40 millions de morts, une 2e guerre mondiale sur son territoire, la terre brûlée, et on tente depuis 20 ans de récupérer tout ça en bâtissant sur des fondations pourries par une cleptocratie, une corruption des ligues majeures, une dictature soft-medium, autoritaire.

Les plus crétins des pseudo "défenseurs de la liberté" au Québec qui ont une érection devant la symbolique Poutine ont un orgasme en citant le faible taux d'imposition russe. Pour s'arrêter à ça, faut passer par-dessus le fait que le fisc russe fonctionne comme Vlad veut que cela fonctionne. Si un proche du régime a un oeil sur une affaire, le fisc va arbitrairement détruire l'entreprise, l'apparatchik pourra récupérer, et si l'ancien propriétaire résiste, on le mettra en prison pour fraude fiscale. Rien ne prouvera qu'il n'était pas dans les règles... de toute façon, la presse libre russe est de plus en plus marginale et ceux qui ne sont pas ivres-morts devant leur téléviseur à l'heure des nouvelles votent déjà contre Poutine et sa "Russie unie".

Que vaut alors le taux d'imposition dans un pays où du jour au lendemain, tu peux être dépouillé de tes biens, parce qu'un membre de la cour du tsar les veut?

La démocratie russe à l'oeuvre...

Selon des libertariens, la seule chose qui est sacrée est la propriété privée. C'est Philippe David qui me l'a redit cette semaine, lorsqu'il répète ses cassettes d'âneries à tout vent virtuel. En tant que défenseur de la liberté sacrée des humains, je me dis plutôt que c'est la vie qui est sacrée: On ne peut pas s'en racheter une autre chez Best Buy, avec une "garantie prolongée". Mais bon... passons à la réflexion... qu'est-ce que la propriété privée dans le "wet dream" devenu réalité pour certains libertariens qu'est devenue la Russie poutiniste?

À Sotchi, dans le concret, pendant le party du dictateur qui ne respecte pas les libertés individuelles de quiconque sauf les siennes, il y a cette femme (PHOTO) Nina Toromonân qui habitait avec sa famille, 13 personnes au total, dans l'édifice où se trouve ce tas de gravats. On a dit qu'elle devait être expropriée pour la construction d'une route qui ne s'est jamais construite. Elle vient y nourrir ses chats, le jour, et dort chez des conaissances. Elle est maintenant sans domicile fixe. Au propriétaire de la maison, on a offert un huitième de la valeur marchande du terrain seulement, quelques millions de roubles... (un rouble vaut à peu près 2 cents Canadiens sur le marché = Monnaie de singe). Il n'y aura probablement jamais de route à l'emplacement de cette résidence multigénérationelle qui avait été offerte en 1947 à la famille pour héroïsme à un soldat qui a combattu les allemands. À défaut de combattre pour la liberté et la justice comme à l'ouest... Il l'a fait pour son pays face à l'envahisseur, et finalement sa famille.

Revenez dans quelques mois ou années où résidait Nina et où résident encore ses chats, et vous verrez la maison luxueuse, surtout secondaire, d'un ami du pouvoir... parce qu'il y a vue sur la mer Noire. Le party n'est pas fini pour les proches de Poutine... il durera tant que ce pays n'aura pas de lois, de justice pour tous.

Et vous volez me comparer cela aux expropriés de Mirabel? Allô? Connaissez-vous le concept des proportions?

Ce n'est pas juste des toilettes...


Peut-on avoir un"libertarien"qui s'auto-érotise devant des posters de Poutine, huilé torse nu, qui peut m'expliquer ça? 

Pourquoi beaucoup de "libertariens" que je croise sur le net détestent autant la liberté? C'était la même chose il ya 6 ans, certains étaient extasiés devant le modèle chinois de la République Populaire de Chine, officiellement toujours un état communiste, c'était les jeux de Pékin en 2008... alors... What the F...?

Donc, "l'extase libertarienne" dans ces cas, viendrait de la quantité de constructions neuves... d'apparence du luxe, de l'opulence, pas de la liberté des individus? Ah bon.

Faut être assez demeuré et idiot moral, pour ne pas dire complètement ignorant, pour penser que la Russie pouvait devenir un pays respectable par son modèle avec à sa tête une cleptocratie issue des anciens apparatchiks du système soviétique. Du KGB à la présidence, c'est pas la démocratie, la transparence, l'économie de marché que l'on amène. C'est pas dans la "culture".

Quand on révèle que tout ça est en carton, pas payé, volé, construit par des esclaves... On nous dit qu'on est des "gâcheux de party".

***

Je m'absente du sujet totalement... C'est l'histoire d'un gars qui est invité à un party par une connaissance, il s'y présente, on entend du bruit à des dizaines de mètres dans la rue voisine, toc toc toc, mot de passe: "pizza vee-aille-pee"... donc, on lui ouvre la porte. À l'intérieur, il y trouve des gens connus, certains sont masqués, et surtout, tout le monde est nu. Surpris, et suspicieux, il regarde dans les coins, sous des monsieurs, d'autres à genoux, certains aux visage plutôt vide, ou triste... des adolescents, des mineures. C'est alors qu'il se dit que c'est "bin correct", on appelle pas la police pour une simple orgie illégale... "faut pas gâcher le party voyons!"

"Pas d'état entre nous et nos partys..."

Ou mieux, comme l'a si bien dit un de ces morons que j'ai pu rencontrer dans les médias sociaux...


***

Vous aurez compris, je n'accuse pas le président Russe de participer à des orgies pédophiles. Mais on pourrait se questionner sur des empoisonnements étranges (1) (2), ou tout simplement à des assassinats de journalistes selon les bonnes vieilles méthodes du KGB...

Le party... c'est vider la Russie de ses richesses... Les Jeux Olympiques ne sont qu'une occasion en "or" de plus...

On a aussi ces autres "gâcheux de party" qui tournent en dérision ces jeux où l'on a tenté d'avoir la médaille d'or de la corruption... On savait que bien des installations olympiques vont probablement s'enfoncer dans la vase parce qu'on ne sait pas ce que c'est une étude géotechnique des sols en Russie. Des stades construits sur des marais (anciennement des zones protégées car cela ne veut rien dire là-bas...), on a eu ces photos twitées par des journalistes arrivant à leur chambre d'hôtel (pour ceux qui en ont obtenu une), découragés de voir que l'eau du robinet était infecte (ce qu'admettent les autorités locales en avisant de ne pas se laver le visage avec), que les rideaux n'étaient pas installés, ou encore que le couvercle de la toilette était posé à l'envers.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/02/08/sotchi--un-americain-defonce-la-porte-de-sa-salle-de-bains-pour-en-sortir_n_4751872.html

Alors d'autres ont profité du fiasco pour caricaturer le savoir-faire Russe.

Avis aux idiots: Ce n'est pas parce qu'on a fait une caricature, une exagération sur ce panneau électrique mis dans une douche, que le reste est faux et que le dictateur Poutine est une pauvre victime de conspirationnistes occidentaux. Le truc que vous avez sur le cou devrait normalement servir à faire la part des choses.

La part des choses...

La gauche aime le relativisme qui déraille... la droite tarienne aussi. Semble-t-il que les moqueries que les journalistes ont sur Sotchi est relativement comparable à ce qu'on devrait avoir eu comme souvenir de Montréal 1976, avec un "stade pas fini". En fait... c'est la tour qui n'était pas terminée. Les jeux de Montréal ont été très imparfaits... mais faut aussi se placer dans le contexte des années 70, connaître son histoire olympique... Montréal a été choisie par le CIO dans une période trouble, a du préparer ses jeux après le fiasco de Munich en 1972, et ce en pleine guerre froide. Pour la couverture télé en direct, c'était totalement une autre époque.

En tant que tel, les jeux d'été ont été un succès à Montréal. Le stade a coûté beaucoup plus cher que prévu, mais on parle ici de 1,5 milliards, contre 51 milliards $ allégués à Sotchi, et ce n'est pas terminé. On aura beau y aller en dollars constants avec l'inflation, on arrivera jamais à un multiplicateur de 34.

Montréal est très corrompue, on le voit avec la Commission Charbonneau... Mais ça n'a rien à voir avec les proportions du "système Poutine".

Sotchi a été choisie en 2007, a eu 7 ans pour se préparer. Le problème, c'est que Sotchi c'était juste une petite place de vacances pour les apparatchiks depuis l'ère soviétique... En termes de population, c'est la 52e ville Russe en 2010. C'était loin d'être une destination internationale avec des infrastructures modernes. Comme le reste de l'ancienne URSS, ça vieillissait plutôt mal...

Je ne critique pas le choix de Sotchi pour son climat... c'est juste 3 degrés de plus que Vancouver, ville des derniers jeux (qui ont coûté 25 fois moins cher), mais une ville au climat doux l'hiver et où grandissent aussi des palmiers dans la English Bay. J'accorde aussi que l'idée de créer une destination russe pour les russes qui ont très peu de destinations sportives et touristiques chez eux, est plutôt légitime. Et bien sûr que c'était un total non-sens que ce grand pays nordique n'ait jamais eu les jeux d'hiver...

Ce que je dis... c'est que Sotchi était un très mauvais choix fait pour de mauvaises raisons, au mauvais moment, à une époque où la Russie ne mérite pas ce "cadeau". Enfin, il est aussi possible que malgré Poutine et la collaboration de la corruption légendaire du CIO (normal qu'ils se soient entendus), ce cadeau en soit un en réalité, empoisonné.

Ceux qui ont espoir de voir la fin du poutinisme espèrent que Sotchi marquera le début de la fin pour le "système Poutine".

(LIEN "Le système Poutine", documentaire en intégral sur Youtube... À VOIR)

Pourquoi dans le Caucase?

Dans le Caucase, on est un peu à l'autre bout du monde, dans une zone très chaude, pas juste pour le climat. Il y a 6 ans à peine, en 2008, l'Armée Russe envahissait la Géorgie pour soit-disant défendre ses ressortissants, des séparatistes Ossètes avec des passeports de complaisance russes. Tout près, il y a la Tchétchénie où le sol a été labouré par une guerre sale qui s'est déroulée sur une décennie, où ce n'est pas vraiment fini, on a aussi le Daguesthan et l'Ingouchie, des zones toujours instables.

La Russie a le plus grand territoire du monde... On y trouve d'autres villes qui avaient le potentiel et peut-être plus d'infrastructures pour accueillir la planète. En plein centre, du Nord au Sud, traverse la chaîne de l'Oural avec quelques villes d'importance moyenne, et des montagnes qui dépassent les hauteurs requises pour les standards de la FIS.

On l'a vu avec les attentats du mois dernier à Volgograd, ou encore avec les racines des frères Tsarnaev, la région est très propice au terrorisme. Des zones sont interdites d'accès, parce que l'état russe n'en a pas vraiment le contrôle.

Les "extras"

Au début, le budget prévu de Sotchi était aux environs de 12 milliards $... on a passé, le temps de le dire, à 51 milliards $ qui auraient amplement dû suffire pour tout construire, mais on ne sait pas réellement combien de dizaines de milliards ont été détournés. De ce montant astronomique, on a pas daigné réserver des montants raisonnables et justes pour compenser les expropriés. Petit calcul comme ça, avec 10 milliards, on donne à 1000 personnes 10 millions $, ou encore, 10 000 personnes deviennent millionnaires en argent canadien.

Cette corruption n'est pas celle d'un monsieur 3% qui veut passer inaperçu dans un système qui fonctionne depuis des décennies par complaisance et négligence... c'est plutôt celle de celui qui contrôle parfaitement le système, l'état entier, et qui sait qu'il peut se servir à 150% avec ses chums.

L'adage "un chum s't'un chum" tient pour tous les idiots corrompus du monde, il tient jusqu'à temps qu'on puisse monnayer le chum... où que le chum devient un rival.

Pourquoi se cacher lorsque tout le monde sait, et que personne ne peut dire quoi que ce soit?

Le party devant les idiots utiles

Vous voyez maintenant pourquoi je considère Edward Snowden comme un traître, un idiot sans jugement... comme "certains libertariens". On a attribué à Lénine une expression: "idiot utile"... Edward, ou les extasiés du party du dictateur, en sont.

***

- Histoire de Nina publiée sur Facebook par Sergei Loiko : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10202485545172263&set=a.1591641763309.2080794.1603841134&type=1&theater

- La fortune cachée de Poutine dans Le Nouvel Observateur : http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120302.OBS2797/russie-la-fortune-cachee-de-poutine.html

- Émission "Enquête" de Radio-Canada sur l'organisation du fiasco logisqique et financier de Sochi : http://www.tou.tv/enquete/S2013E14

- Bon résumé du dossier : http://rue89.nouvelobs.com/rue89-sport/2014/02/02/les-jo-sotchi-grand-nimporte-quoi-preuve-cinq-histoires-249524

*

lundi 16 décembre 2013

Les "sous-éduqués"

Question charte, voile, burqa, accommodements par excision, appui au hamas, implantation accommodante de la charia, nous faisons toujours face à l'argument implacable de "l'éducation".

Cet argument me terrifie... je vous explique pourquoi car on me l'a servi souvent et qu'à chaque fois, j'étais vraiment déstabilisé.

Auprès de certains, ce serait une grosse épine dans le pied pour les défenseurs de cette charte qui propose de rendre la fonction publique un endroit où l'on y travaille sans signe religieux distinctif au devant les contribuables, afin de démontrer une neutralité qui respecte les croyances de chacun.

Si vous n'êtes pas d'accord avec les multiculturalistes relativistes, c'est donc que vous êtes sous-éduqués. C'est simple et net... pas besoin de nuances, les nuances étant un truc pour "idiots".

Ça fait quand même étonnant à premère vue de constater cet "argument" (qui n'en est pas un) être cité par Johanne Marcotte... pour plusieurs raisons.

Genre de manifs que l'on trouve maintenant en Europe

Études de cas

On a tous un "ami" ou une connaissance, avec lequel on reste poli parce qu'il est l'ami d'amis, ce malgré un fossé... non, plutôt un Grand Canyon, de divergences d'opinions.

Je vous parle de mon Che Guevara personnel. Cela tombe bien que je l'associe à cet icône, étant donné que ce barbu s'identifie à ce tueur jusqu'à sa page Facebook où "Tous méritent mon opinion, sauf les caves"... D'accord, mon champion.

 

En septembre, mon anarcho-solidaire-travailleur social mère Thérésa, qui sacrifie sa vie au service des autres en échange d'une paie et avantages sociaux, s'est mis à divaguer sur "ceux qui sont pour la charte" avec, à l'appui, un texte d'un quotidien qu'il vomit habituellement, soit La Presse... J'ai alors réagi.

S'en est suivi une abominable discussion où mon diplômé "éduqué" de l'UQAM n'a lancé que généralités, lignes de spins, et insultes, tout en me disant qu'il sauve le monde, lui...

"Mon expertise est mise à l'épeuve à tout les jours, la tienne se conforte dans ton divan. Mon insensibilité face à cette enjeu? Je lutte pour le droit de femme pratiquement à tout les jours espèce d'idiot. Des femmes battues et dominées, ce n'est pas seulement le fait de la religion."

C'est un copié-collé intégral d'un extrait, donc les fautes d'accords, ça va avec l'éducation...

J'ai alors compris que son admiration pour les signes religieux ostentatoires, surtout islamiques, étaient très importants pour ce garçon qui se dit férocement "athée".

J'avais eu plusieurs prises de bec avec lui dans la dernière année, soit sur le droit à l'avortement tardif, jusqu'à la veille de l'accouchement s'il le faut, comme si la vie d'un bébé qui peut respirer lui-même n'avait aucune valeur. Pour moi, cela été révélateur d'une forme d'intégrisme de la part de quelqu'un qui pourtant venait d'être père, un mépris pour la valeur de la vie, un dédain pour autrui... quelque chose que j'ai souvent constaté chez des gens d'extrême gauche.

L'idéologie serait alors plus importante que la vie humaine. Ça rappelle les pires années noires de l'Union Soviétique, ou de la Chine Maoiste, à coups de dizaines de millions de vies volées.

Des islamistes trouvent aussi que la vie humaine n'a pas tant de valeur, l'important c'est l'intégralité, l'intégrité, du dogme religieux... on appelle cela de l'intégrisme.
 
***

J'ai aussi eu quelqu'un de plus près, au caractère instable, totalement de l'autre côté de l'échelle politique que mon premier "cas". Lui, c'est un gars qui se prétend rationnel, qui a étudié avec des chiffres, mais qui se tape quand même une quête de l'absolu plutôt surréaliste, tout en se disant "darwiniste"...

Même s'il peut paraître de droite dans le discours en général, me citant parfois Ron Paul, il m'a avoué une fois avoir voté NPD. Cela m'a plus que surpris... mais bon, tout le monde a le droit à son bulletin de vote, aussi incohérent soit-il. D'ailleurs, sur les incohérences, malgré "l'éducation", je n'étais pas à ma première surprise.

Que tu es con

Tu manques d'éducation
Tu juges énormément.

Imbécile

Mon pote, c'est un superficiel et un malheureux (cela va bien ensemble). Il lit un livre, et cela change sa vie, tout devient comme dans le livre. Six mois plus tard, c'est autre chose. Il se voit comme un caractère fort, mais il est malléable comme quelqu'un qui est perturbé par un "grand vide". La girouette pointe dans toutes les directions: Tout ce qui est fort, c'est sa réaction face à la contradiction, la moindre contrariété. Je passe les détails sur l'inversion des polarités du champ magnétique de sa planète, celle-là où il se perd seul dans son vaisseau.

Avec un peu, beaucoup, d'alcool, le fond de sa pensée se révèle... Sa future conjointe n'a pas besoin d'être intelligente. Ah? Son entourage l'entend, fronce les sourcils, désapprouve, et oublie. On est habitués...

Alors qu'il étudiait à Montréal j'avais déjà eu cette réflexion avec lui... "Dis donc, mais pourquoi une salle de prière à l'université? Pourquoi ne font-ils pas cela chez eux?" Comme d'habitude, j'ai eu droit à une réaction démesurée, pour quelque chose qui ne devait pas le concerner directement. Cela était très longtemps avant le fameux débat sur les accommodements raisonnables, quelque part à la fin des années 90.

Donc, je suis sous-éduqué parce que je considère que l'école, est une place pour étudier, et que le travail, une place pour travailler. Eh bin!

Pourtant, ce gars-là m'a déjà fait part de plusieurs propos méprisants sur les juifs, et surtout, sur les fondamentalistes chrétiens des États-Unis d'Amérique...

Alors, somme toutes, le fondamentalisme religieux est correct lorsqu'il vient de loin, lorsqu'il apporte des pratiques barbares en occident pour ajouter de la "diversité" et qu'il s'en prend aux femmes, toujours les premières victimes. Que quelques créationnistes qui ne lapident personne soient contre l'avortement... ça c'est grave! Des ajouts de morceaux de charia ici et là... pas de problème! Qui sommes-nous au fait pour "déterminer comment quelqu'un doit s'habiller"?

Tiens... allons au bureau en culottes courtes... le principe du code vestimentaire ne tient plus.

Ce que je retiens en commun entre le fait de se trouver correct de dire devant ses proches qu'une éventuelle compagne de vie n'a pas besoin d'être intelligente, sous-entendant qu'en autant que je la trouve, excusez le terme,"fourrable" ..Et, le fait de trouver que cela n'est pas grave de donner un statut de personne de deuxième ordre à des femmes, obligées par leurs proches débiles de se couvrir, ou obligées par conditionnement culturel, parce que celles qui ne sont pas couvertes, qui montrent leurs cheveux, sont des "putes"... C'est la mysoginie, rien d'autre.

Pour toi, le principe de l'égalité en droits des hommes et des femmes, n'a aucune valeur. On y revient toujours... c'est l'absence d'empathie.

Pis Johanne...

Revenons à la fallacieuse Johanne Marcotte... pour elle, sondage CROP à l'appui (au lieu de trouver la démocratie dans les sondages, elle y trouve la "vérité" qui fait son affaire), pas besoins d'arguments, les pro-charte sont tous des idiots sous-éduqués.

Avoir des réserves face à l'islam... vouloir limiter son influence sur nos sociétés, et protéger des libertés individuelles, les droits des femmes, des enfants, face aux droits communautaires des religions d'imposer leurs lois... c'est manquer d'éducation, parole de Johanne Marcotte, grande éduquée et éducatrice dans un désert de connaissances, mais qui confond droits individuels et droits collectifs, tout en prétendant défendre les individus...

Djemila Benhabib... est vraisemblablement une illettrée sans éducation, possiblement raciste anti-arabes. Richard Martineau un homme sans culture et sans connaissances, pis Mathieu Bock-Côté phd. est un véritable colon qui s'exprime avec un vocabulaire de 150 mots. Joseph Facal, prof d'université qui travaille à l'international... certainement bête comme un âne, xénophobe, pas moyen de lui faire dire quelque chose d'intelligent. L'éditeur Daniel Laprès ne serait qu'un analphabète fonctionnel, tous les philosophes et penseurs français comme Caroline Fourest, Michel Onfray, Pascal Bruckner, des sots... Sans parler des penseurs des lumières, historiques, comme Montesquieu*, ou encore, Voltaire**... Par dessus tout, il ne faut pas oublier de dire que l'éminente Johanne Marcotte a des distinctions dans tous les pays et figure en tête de liste pour un prix Nobel de la paix et un autre de littérature pour l'an prochain... Tous sont convaincus que ces honneurs lui reviennent de plein droit!

C'est à se demander pourquoi nous n'avons pas vu avant qu'elle était si brillante, éloquente, talentueuse, par rapport à nous les épais, du plus petit dénominateur commun, et ces imbéciles que j'ai énuméré plus haut.

Pas besoin de vous dire que je suis sarcastique j'espère...

Personellement, me faire dire que je suis sous-éduqué par soit des pervers, des canailles, ou des mésadaptés sociaux, des gens qui détestent le monde, la société, qui sont incapables d'argumenter intelligemment avec cohérence, qui trouvent que la démocratie est une mauvaise chose... cela ne me dérange pas vraiment. On peut avoir une licence d'ingénieur et être un abject personnage sans morale, un tricheur sans honneur, prêt à salir son nom pour quelques piastres de plus, on l'a vu à la Commission Charbonneau.

Ces gens ne font que prouver leur petitesse et leur superficialité, leur idiotie morale. Tant qu'à moi, c'est un indice de manque de culture, de manque de discernement, de manque d'éducation...

Donc, si nous sommes pour la charte, parce qu'on est pour la défense des droits des individus, des femmes, des homosexuels, face aux intégristes des religions, c'est parce qu'on est des communistes totalitaires, anti-religions athées, des nationalistes fascistes, des racistes xénophobes. Tout est dans la nuance très éduquée Johanne n'est-ce pas?

À bons lecteurs, salut!

J'avais trouvé cette caricature déplacée au début... maintenant, je ne sais plus.


***
* Montesquieu: "C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." (De l’Esprit des lois) "La religion des Guèbres rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire."

**Le personnage de Mahomet a intéressé Voltaire qui lui a consacré une pièce de théâtre Le Fanatisme ou Mahomet. Voltaire considère Mahomet comme un imposteur, un faux prophète, un fanatique et un hypocrite dans son œuvre Le Fanatisme, qui ne vise pas uniquement le fanatisme musulman mais aussi, indirectement, le fanatisme chrétien de son époque.


samedi 2 novembre 2013

Pas de taille du tout

Est-ce que la carrière politique de David Lemelin peut survivre à l'échec cuisant qui sera confirmé dimanche?


J'en ai lu quelques-uns lors de cette campagne électorale, et à la veille du vote, je vais vous résumer ça assez rapidement, cette fin de campagne, et mon choix de contribuable dans cette ambiance triste et lourde d'exécution politique... plutôt méritée.

Méritée pour le programme, méritée pour les écarts de langage qui ont mêlé Labeaume avec la dynastie Kim de Corée du Nord, et le génocide rwandais. Et, mérité pour le gros squelette dans le placard qui sort au jour de l'Halloween.

Ceux qui me croient vendu à Labeaume ont tort. Je ne fais seulement pas parti du club des "haters" de Régis Labaume. J'ai déjà été très critique à son endroit, en 2008, alors que cela ne faisait pas un an qu'il était arrivé à la tête de la ville de Québec. Les hausses de taxes dépassent le raisonnable, et son administration réglemente beaucoup, sans compter qu'il est plutôt dépensier sur "l'éphémère"... soit les "grands événements" (Cirque du Soleil - Moulin à images).

Donc, ne me parlez pas de "complot" pour Régis Labaume dans l'exécution publique de la carrière politique cette semaine, de David Lemelin, candidat junior, d'un parti broche à foin (Démocratie Québec) regroupant des gauchos municipaux.

1) Labeaume n'avait pas besoin de ça pour "écraser" Lemelin à cette élection, comme une mouche dans le pare-brise.

2) Vous me dites, "Mais à quoi sert le pardon qui blanchi un casier judiciaire?" J'espère qu'il ne sert à rien! Ce détournement de l'appareil judiciaire ne sert que les gens criminalisés (reconnus coupables) à cacher leurs "erreurs du passé" comme s'ils étaient "mineurs" au moment de leurs "erreurs". Si je suis un embaucheur, j'ai le droit de juger si c'est relevant OU non, si le candidat a fait une "balloune" il y a 15 ans, ou s'il a volé un dépanneur, ou fait le commerce de la drogue.

2b) Je préférerais vivre dans une société où ton casier te marque longtemps, sinon à vie, que dans celle où on peut cacher à 400 000 électeurs que t'as déjà frappé ta conjointe. On est capable de faire la différence entre se faire prendre à fumer un joint, avoir UNE "balloune" à son actif (sans responsabilité de décès)... et frapper une femme un jour. J'ai comme un peu plus de compréhension pour l'erreur de jeunesse de l'insouciance passagère, que celle de la violence sur une femme. Sérieux, qui se passera de quelqu'un de compétent pour vieille question d'une possession simple de drogue, ou une simple "balloune" ?

3) Rappelons-nous que celui qui nous a caché son passé d'homme violent, ou si vous préférez, qui a eu un "écart" de violence conjugale "une fois au chalet", est celui qui traite Labeaume de "dictateur de Corée du Nord"... et qui juge de la "transparence" de l'administration municipale de Québec.

4) Ça prend un certain degré de prétention pour penser qu'on pouvait nous cacher ça, et ensuite penser mériter le pouvoir d'accorder des budgets, et un mot à dire sur qui dirigera notre police.
5) Pour les Labeaume-haters, l'argument "Go Nordiques"... n'a aucun rapport... Amenez-nous une opposition crédible, des candidats solides... on votera peut-être pour. Pas question d'un gars qui veut me rendre la vie impossible avec ma voiture, le véhicule de ma famille, dans ma ville, à l'image du "projet" de Montréal...

J'pense que j'ai fait le tour avec ce qu'il me reste: Je "connais" (de manière distante, mais connais quand même) par monde interposé, David Lemelin depuis qu'il a animé bénévolement à la radio CKRL vers 1996-1997... (étrange, jamais, personne n'en a parlé de cette "expérience")...

J'en conclus que j'avais une meilleure opinion de lui... (comme ici il y a 5 ans dans une parodie de Justin Trudeau diffusée à VOX) avant qu'il ne fasse de la politique comme un très mauvais politicien à la solde des syndicats de la fonction publique et des lobbies du transport en commun-paniers à salades. Je ne pleurerai pas la fin de sa brève carrière, et je vais peser pas mal plus fort sur mon crayon que je le croyais en début de campagne, pour faire mon X sur mon bulletin de vote.

Voilà! David Lemelin OUT.

P.S. Pourquoi c'est lui, David Lemelin qui a dirigé ce parti... avec quelques candidat expérimentés qui auraient pu faire mieux? Il y a Mme Guérette qui a un certain charisme, Paul Shoiry qui est un ancien maire... Bussières qui semble parfois lourdeau, parfois très maladroit, mais ne semble pas être une mauvaise personne... Juste en passant.

Quelques mots sur Rob Ford...

J'ai défendu Rob Ford devant l'absence de preuves concrètes, et un acharnement de sources pas crédibles qui n'avaient pas en mains ce qu'il fallait pour appuyer leurs affirmations incendiaires. Maintenant, la police de Toronto dit avoir en sa possession une vidéo compromettante. Pour moi, cette source d'info est plus crédible que des journalistes en vendetta politique. Ça regarde TRÈS MAL pour Rob. C'est là que je laisse tomber... il nuit plus, beaucoup plus, qu'il aide la cause des "taxpayers".

C'est difficile à comprendre... Non seulement il n'a pas le profil, ou le physique de l'emploi... mais pourquoi donc? On ne parle pas "d'erreurs de jeunesse": Pour moi la consommation de coke de ANDRÉ BOISCLAIR, et celle de Rob Ford m'apparaissent aussi graves, déplacées... INJUSTIFIABLES. Sauf que sur Boisclair, ici, les journalistes ne voulaient pas tant en savoir... Qui a fourni André? La question demeure...


***

dimanche 20 octobre 2013

Libre incohérence, incohérence libérée

Après des "pas fins" libérés de prison suite à des enquêtes internationales pour terrorisme, le deuxième groupe le plus convaincu, plus que la gauche divisée à ce sujet, groupe plutôt agressif contre la charte Drainville, provient d'une frange (j'espère que ce n'est qu'une frange) de la droite dite "libertarienne" québécoise.

Certains d'entre eux étaient impliqués à l'ADQ lors du débat inachevé des accommodements dits raisonnables (en réalité, on se souviendra, déraisonnables).

Normalement être "accommodant", ne devrait pas signifier que l'on devient une carpette.

Suis-je reconnu comme étant un nationaliste porté sur "l'identitaire"?

Oui, cette charte est mal nommée. Le Québec a besoin d'une charte de laïcité, d'un code de conduite dans la fonction publique... Mais si je lis les 5 points de la proposition Drainville, je suis d'accord à 100%, 5 sur 5. Pourquoi donc je m'opposerais sur le fond à cause de la forme?

Avec l'entrée du PQ avec la charte promise en élections l'an dernier, à l'époque le dossier de la très "xénophobe" Djemila Benhabib qui n'a pas été élue à Trois Rivières, et maintenant avec l'ex de Radio-Canada Bernard Drainville comme porte-flambeau, on fait maintenant face à une diarrhée d'âneries qui propulse son jus jaune grâce à des turbo-jets.

Être POUR la "charte" reviendrait à être CONTRE la liberté, pour l'intégrisme athéïste communiste, être ami avec Pauline et Bernard, être xénophobe, ou pire, affecté de cette maladie inventée par des ayatollahs en Iran coupeurs de mains et de têtes, grands soutiens au terrorisme, "l'islamophobie".

Je n'aime pas le chou-fleur, j'ai donc peur du chou-fleur. Je n'aime pas Céline Dion, je suis donc "Célinedionophobe". Si je suis inquiet de voir l'avancement de la société libérale occidentale et égalitaire hommes-femmes être compromise par des avancées de l'islamisme, et des propositions d'application de la charia dans ma ville, mon quartier, je suis donc "islamophobe"... "parce qu'ils l'ont dit à tévé".

Pas besoin d'y penser et de s'interroger, on a une réponse facile pour tout: Oublie le psy, consultes un imam ou un prêtre, c'est bien mieux.

Pour ne prendre qu'un exemple de cette diarrhée qui dure depuis un peu plus d'un mois, je pourrais citer un de mes préférés, maintenant dans sa radio internet, qui, il y a une dizaine d'années, peut-être un peu plus, alors à la radio FM de Québec à la tête des cotes d'écoute, déplorait être accueilli en revenant de voyage à Toronto par un douanier en turban: "Qu'est-ce qui se passe? Suis-je bien à la maison?"

Est-ce que je dois comprendre que l'imposition d'une doctrine, d'une fatwa, par la papesse Johanne Marcotte a apporté un peu de "bon sens" à ce "grand penseur" de la droite québécoise?

Tellement d'ironies... 

Aujourd'hui, le douanier ou le policier de la GRC en turban, c'est bien correct, la femme musulmane qui ne porte "qu'un bout de tissu qui ne veut rien dire" est "libre de le faire". Aujourd'hui ceux qui portent l'ancien discours pro-uniforme dans l'exercice de l'autorité douanière ou policière, et pro-neutralité de l'état, sont passibles des insinuations malfaisantes que j'énumérais un peu plus haut. On te compare même à Hitler, pour faire un point Godwin, le dictateur, auteur à succès le plus lu par les impositeurs du voile de la misogynie islamiste, en passant... (Cours aux apprentis: avant d'argumenter, prends ton idée d'argument et tente de le réfuter pour voir s'il tient la route).

Moi j'y vois une incohérence de plus, résultante d'un attachement à une idéologie, qui fait que l'idéologie peut maintenant permettre de sauver cette énergie jadis dépensée à penser inutilement. Pourquoi penser, si l'idéologie répond à tout? Économiser l'énergie de la réflexion sauve-t-elle de flatulences qui nuisent tant à l'atmosphère? On devra mettre un scientifique là-dessus...

C'est d'ailleurs ce que la plupart des fondamentalistes religieux se disent... penser c'est mal: Lis le grand livre des vérités, tout y est. Mieux, on va lire le livre à ta place, et on te dira quoi faire. Porte le voile femme, être inférieur, même si ce n'est pas dans le livre qu'on a tout interprété pour ton plus grand bien.

Si tu ne portes pas ce voile, c'est une justification pour te violer, parce que t'es cette tentatrice impure qui nous montre cochonnement ses cheveux.

Tout cela n'a aucune importance pour la papesse Marcotte, celle pour qui j'avais de l'estime depuis "Illusion tranquile", mais qui verse maintenant dans l'illusion du fondamentalisme. Pour elle, tout se limite au rôle de l'état... une vision à courte vue, encadrée par des oeillères. Donc pas de problèmes au voile dans les écoles pour la prof d'ECR? Et si je suis un employeur privé, la Commission des droits de la personne va m'imposer que mon employé pourra refuser l'uniforme que tous les autres portaient. Si je suis propriétaire de logements, je ne pourrai rien faire devant la Régie du logement contre un locataire qui demande une dérogation aux règles qui s'appliquent à tous les locataires...

Et surtout, comment le Québec pourra un jour prendre en mains ses finances publiques, exploiter ses richesses naturelles, en finir avec les peines bonbon données aux criminels, S'IL EST IMPOSSIBLE D'IMPOSER UN SIMPLE CODE VESTIMENTAIRE AUX EMPLOYÉS DE L'ÉTAT?

Il n'y a pas si longtemps, on déplorait que des manifestants étaient masqués... maintenant on se bat pour la "libre expression" d'un employé de la fonction publique au travail qui pourra nous imposer son carré rouge ostentatoire.

Je suis agnostique: La superstition religieuse ne m'intéresse pas, mais je devrais endurer qu'une employée de l'état que je paie par mes taxes et impôts, m'impose sa croyance. Je devrais être obligé d'accepter une place en garderie à 7$ pour mon enfant, que je dois confier à une fondamentaliste de l'islam, qui doit impérativement cacher ses cheveux, des valeurs totalement opposées à celles de ma famille, sinon je suis "islamophobe". Les victimes d'actes pédophiles de prêtres catholiques (vous savez, eux ils n'aiment pas les femmes), doivent tolérer la croix ostentatoire du "roi des juifs" crucifié et sanguignolant, au cou du préposé lors d'un renouvellement de permis de conduire pour rappeler qu'on ne doit pas dénoncer parce que les défenseurs de l'église sont partout, même au ministère de la justice.

Je ne m'attarderai pas sur cette gauche pseudo-féministe dite "inclusive" aujourd'hui, parce que ceux qui sont lucides comme moi savent que ces groupes sont infiltrés de femmes voilées. Québec Solidaire, telle un animateur de radio qui regarde les photos du journal et ne lit que les titres, fait preuve d'une incohérence remarquable. Après avoir milité pour le compte de dictateurs-assassins au sein de l'OMPI, kamarade Khadir joue maintenant le jeu de ses anciens ennemis, les islamistes.

Je suis vraiment choqué, et je me sens trahi. Ce n'est pas tant contre les gauchistes ou les fondamentalistes religieux que j'ai de la colère... C'est plutôt contre la droite fondamentaliste et irréfléchie que je suis fâché. Elle a pactisé avec les fondamentalistes religieux, des ennemis historiques notoires des libertés individuelles. J'ai pris des notes, je m'en souviendrai longtemps Madame Marcotte.

Archives du blog